L’e-cigarette, déclarée efficace contre le tabagisme

Selon le journal économique Les Échos relayant une enquête de l’OFDT -Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies-, « la cigarette électronique fait reculer le tabagisme » .

Baisse de la consommation de tabac.Les chiffres officiels concernant le marché du tabac sont impressionnants ! Bien que le tabac à rouler reste en légère progression, les ventes nationales de cigarettes classiques ont fondu de 7,6 %, ce qui constitue une baisse spectaculaire. Concrètement, entre 2012 et 2013, 4 milliards de cigarettes classiques en moins ont été vendues (pour un total de 47,5 milliards en 2013).

Explication de ces résultats

Outre des achats transfrontaliers dont la progression n’est pas jugée significative, l’OFDT précise que d’une part les augmentations régulières du prix du tabac font office de frein à l’achat de plus en plus puissant et d’autre part, sujet qui vous intéresse au plus haut point, « l’essor prononcé de la cigarette électronique » a participé à ce remarquable succès.

Huit à neuf millions de Français auraient testé la vapot’ électronique, et le nombre de consommateurs quotidiens s’élèverait à un à deux millions. Les jeunes sont nombreux à essayer ce produit fraîchement arrivé dans l’Hexagone (les pionniers de ce secteur d’activité existent depuis 2007 en France), et les 25-44 ans sont les utilisateurs les plus courants.

Vapot' vs cigarettePour rappel, le paquet de tabac le plus vendu s’écoule aujourd’hui à 7 € l’unité, contre moins de 6 € pour une recharge d’e-liquide représentant l’équivalent de 5 à 6 paquets.

Baisse de la consommation

Dans deux tiers des cas, il n’y a pas de raison aujourd’hui de parler d’arrêt total du tabac : actuellement, une faible minorité de vapoteurs estime avoir définitivement arrêté de fumer (1 %). L’effet direct apparaît à ce jour relativement limité. Le nombre de fumeurs semble toutefois réellement reculer : 26 à 29 % de la population âgée de 15 à 75 ans déclare fumer, alors que ce pourcentage était évalué à 34 % en 2010.

Ainsi, la consommation de tabac a bel et bien été réduite. À ce propos, la plupart des vapoteurs précisent qu’ils utilisent plus leur vapot’ électronique que leur cigarette classique.

Bilan

L’OFDT est désormais en mesure d’affirmer que l’e-cigarette contribue à la diminution de la « quantité moyenne consommée par chaque fumeur » .

L’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies attend désormais la confirmation de ces données par la prochaine étude de l’Inpes à paraître en fin d’année, dont l’échantillon interrogé sera beaucoup plus important (15000 contre 2000 pour l’OFDT), avec par conséquent des résultats plus précis.

sources : Les Échos, OFDT

Laisser un commentaire