Des boutiques de vape dans les sites hospitaliers du NHS

Traduction d’un article du célèbre Telegraph.

The Telegraph - logo

Deux hôpitaux du NHS dans les Midlands ont ouvert des magasins de vape dans le cadre d’une tentative controversée de mettre fin au tabagisme.

Les magasins ont commencé à vendre des e-cigarettes aux patients et aux visiteurs, car l’institution introduit des amendes de 50 £ pour ceux qui ont été surpris à fumer.

Cela intervient au moment où le gouvernement élabore des plans ayant pour obcjetif à éliminer le tabagisme en Grande-Bretagne d’ici 2030.

Les propositions visent également à obliger l’industrie du tabac à financer des programmes pour aider les fumeurs à cesser de fumer, au lieu de les financer par le NHS.

Le Sandwell General Hospital de West Bromwich et le City Hospital de Birmingham ont tous deux ouvert des magasins de vape […].

icon-car.pngFullscreen-Logo
Sandwell General Hospital, West Bromwich

chargement de la carte - veuillez patienter...

Sandwell General Hospital, West Bromwich 52.527532, -1.988354

Ce changement s’inscrit dans le cadre d’une politique plus large visant à rendre les sites entièrement « sans tabac », les abris antitabac étant transformés en zones de vapotage.

L’interdiction de fumer est surveillée par des gardes de sécurité et des caméras de télévision en circuit fermé [CCTV], tandis que le vapotage à l’extérieur est permis, pourvu qu’il soit loin des portes.

Public Health England a déclaré que tous les établissements devraient interdire l’usage du tabac, mais un tiers d’entre eux n’ont pas encore fixé une date.

Le Dr David Carruthers, directeur médical de l’organisme, a dit : « Le conseil d’administration du l’Institution et nos dirigeants cliniques sont unis dans l’idée que le tabagisme tue. Compte tenu de cette simple vérité, nous ne pouvons plus soutenir le tabagisme sur nos sites, même dans les refuges ou les voitures. Toutes les alternatives sont disponibles et nous demandons aux visiteurs et aux patients de travailler avec nous pour faire appliquer ces changements. Arrêter de fumer vous permet d’économiser de l’argent et de préserver votre santé. Plus de tabagisme passif sur nos sites est une nécessité de santé publique. »

Le nombre d’adultes utilisant ces appareils a augmenté de 70 pour cent en seulement deux ans, tandis que le taux de tabagisme a atteint un creux record.

Les derniers chiffres montrent que près de 15 pour cent des adultes britanniques fument encore.

L’usage de la cigarette électronique est passé de 3,7 pour cent des adultes en 2014 à 6,3 pour cent en 2018, la plupart de ceux qui vapotent le font pour les aider à arrêter de fumer.

Public Health England a pesé de tout son poids en faveur du vapotage, qui, selon elle, est 95 pour cent moins nocif que le tabagisme.

L’an dernier, elle a exhorté les hôpitaux à commencer à vendre des e-cigarettes et à laisser les patients vapoter à l’intérieur – et même au lit.

Les responsables ont exhorté les hôpitaux à remplacer les abris pour fumeurs par des salons de vape, et ont déclaré que les patients devraient même être autorisés à vapoter dans leurs lits, s’ils avaient des chambres individuelles. […]

icon-car.pngFullscreen-Logo
City Hospital, Birmingham

chargement de la carte - veuillez patienter...

City Hospital, Birmingham 52.489357, -1.930842

John Dunne, directeur de la UK Vaping Industry Association, a déclaré : « Comme le gouvernement devrait annoncer un plan pour éradiquer complètement le tabagisme d’ici 2030, nous aurons besoin d’un plus grand nombre de personnes, d’organisations et d’institutions pour prendre des mesures progressives et audacieuses vers le vapotage, tout comme celles prises par les Institutions NHS Sandwell et West Birmingham.

« Des politiques prohibitives qui traitent le vapotage de la même manière que le tabagisme continuent simplement d’exposer les gens aux dangers du tabac et risquent de passer à côté du bénéfice massif pour la santé publique que représente la vape ».

source : The Telegraph